Go to top

Marina Viotti

La mère (Amahl et les visiteurs du soir)

Après un diplôme de flûte traversière, des études de chant lyrique à Vienne et un diplôme de soliste à l’HEMU, Marina Viotti se perfectionne actuellement dans le belcanto auprès de Raúl Giménez, à Barcelone. Lauréate de plusieurs concours et bourses (Migros, Mosetti, Weltner, Leenaards), elle remporte plusieurs prix au Concours international de Mâcon 2014, au Festival Rossini de Wildbad 2015, au Concours de Genève 2016 et au Concours Kattenburg en octobre 2017.

En concert, elle chante les parties d’alto solo d’œuvres de Bach, Haydn, Mahler, Schumann, Rossini, De Falla et Chausson, accompagnée de l’OCL ou l’Orchestre de la Suisse Italienne. Elle incarne son premier rôle-titre au Festival de Wilbad 2015 avec Isabella de L’Italiana in Algeri, rôle qu’elle reprend en 2017 au Théâtre de Lucerne, où elle interprète également Maddalena dans Rigoletto. Récemment, elle était Melibea dans Il viaggio a Reims pour ses débuts au Liceu de Barcelone. Désireuse d'explorer d'autres voies et de rapprocher les genres et les gens, elle crée des projets qui font appel tant au grand répertoire lyrique qu'au cabaret, au jazz ou à la chanson. Elle est membre de la troupe des jeunes solistes du Grand Théâtre de Genève depuis 2016.

En projet : Olga dans Eugène Onéguine et Rosina du Barbiere di Siviglia à Strasbourg, Elisabetta dans Maria Stuarda à Lucerne, Arsace dans Aureliano in Palmira au Festival Rossini de Wildbad.

À l’Opéra de Lausanne : die dritte Dame dans Die Zauberflöte (2015), la Maman, la Tasse et la Libellule dans L’enfant et les sortilèges (2015), la marchande de journaux dans Les mamelles de Tirésias / La gaîté parisienne (2015), Marthe dans Faust (2016).